JEAN COCTEAU MENTON

INFO CORONAVIRUS / COVID-19

Conformément aux mesures de déconfinement annoncées par le Premier Ministre, le musée du Bastion rouvrira ses portes au public prochainement selon des horaires aménagés.
Des mesures sanitaires seront mises en place afin d’assurer la sécurité des visiteurs et du personnel.
La date de réouverture sera annoncée dès que le musée obtiendra l’autorisation de la Préfecture.

Vous pouvez d’ores et déjà découvrir l’exposition grâce à la visite virtuelle du musée du Bastion accessible sur ce site.

In accordance with the measures for the progressive easing of lockdown announced by the Frech Prime Minister, the Bastion museum will reopen its doors to the public soon, with modified hours.
Sanitary measures will be implemented to ensure visitors and staff safety.
The date for reopening will be announced on receiving authorisation to open from the Préfecture.

You can now discover the exhibition through the virtual tour of the Bastion museum available on this website.

Anne et Patrick Poirier, "La chambre d’Orphée"

Exposition passée
du 14 juin au 16 novembre 2015

Affiche de l’exposition


La chambre d’Orphée est le titre choisi à dessein par Anne et Patrick Poirier, en écho aux liens subtils unissant leur œuvre et celle de Jean Cocteau que l’exposition met en lumière.

Ils sont tous trois fins connaisseurs des mythes qui n’ont cessé de nourrir leur imaginaire et passionnés par les méandres de la psyché. Leur créativité puise aussi bien dans leur histoire personnelle que dans celle du monde, en particulier méditerranéen. Heurtebise, Cégeste, Orphée, Eurydice, Gradiva, Norbert Hanold, Freud sont les figures tutélaires de leurs pérégrinations introspectives dont l’incarnation prend les formes les plus diverses : poésie, théâtre, cinéma et dessin pour Cocteau ; sculpture, installation, peinture, photographie, écriture, vidéo pour Anne et Patrick Poirier.

Conçu par Anne et Patrick, le parcours épouse l’audacieuse architecture de Rudy Ricciotti inaugurée en 2011. L’onirique sinuosité de ses arcades se joue des contrastes d’ombre et de lumière sur les rives de cette Mare Nostrum qui leur est chère comme elle l’était à Cocteau.

Ouranopolis, Amnesia, Ruined City, Alep, Constellation de la mémoire, nous proposent un parcours qui ne se limitera pas à un espace fermé, mais participera dans le musée à un échange entre artistes et époques, les œuvres d’Anne et Patrick Poirier dialoguant avec des œuvres de la collection.