JEAN COCTEAU MENTON

L’univers de l’artiste

Quelques clés pour comprendre l’univers de Jean Cocteau

Le retour aux mythes correspond à une tendance littéraire et artistique importante de la première moitié du XXe siècle français. Gide, Giraudoux, Anouilh, Camus entre autres les adaptent aux courants de la pensée moderne et des préoccupations du temps.

« J’ai toujours préféré la mythologie à l’Histoire parce que l’Histoire est faite de vérités qui deviennent des mensonges et que la mythologie est faite de mensonges qui deviennent des vérités » écrit Cocteau.

Orphée et Œdipe sont deux mythes essentiels pour comprendre son univers, deux personnages auxquels il s’identifie.

Œdipe

Dans la salle des mariages, le personnage, encadré par les deux femmes porteuses d’offrandes (...)

Orphée

Le poète présente ainsi sa tragédie : « Vous connaissez le mythe : Orphée, le grand poète de Thrace, (...)

Le style de Menton

Cocteau aborde dans les années 1950 de nouvelles techniques dont les craies de couleur. Au (...)

EN CE MOMENT

Exposition en cours - Maalesh, sur les traces de Jean Cocteau en Méditerranée

D’après Étienne Sved, Statue Égyptienne, et Léon Dubois, Corinthe s’envole 1, photographies argentiques.

Du 2 octobre 2021 au 31 janvier 2022 au musée du Bastion


« Maalesh est un mot qu’on emploie sans cesse, à tout propos, pour dire "ça n’a pas d’importance", comprenez-vous ? » — Jean Cocteau

En 1949, Jean Cocteau entreprend une tournée de théâtre qui l’emmène en Égypte, au Liban, en Turquie et en Grèce. À son retour, il publie le journal de bord de ce voyage sous le titre Maalesh, dans lequel il pose un regard personnel et poétique sur la Méditerranée des années 1950.

Le musée Jean Cocteau — Le Bastion expose en parallèle les travaux de deux photographes de talent autour de l’ouvrage de Cocteau :

Étienne Sved (1914-1996) a parcouru l’Égypte de 1938 à 1946 et y a documenté les vestiges antiques tout autant que les visages du pays moderne avec une remarquable sensibilité artistique. Il collabora avec Cocteau en vue d’illustrer Maalesh par ses clichés, projet qui ne vit le jour qu’après sa mort grâce au musée Nicéphore Niepce de Chalon-sur-Saône, qui prête les clichés de cette exposition.

Léon Dubois (né en 1995) a suivi en 2018 les traces de Cocteau en Méditerranée à la recherche des villes, des ambiances et des atmosphères décrites par celui-ci. Utilisant exclusivement l’argentique et le noir et blanc, son travail s’inscrit dans une réflexion sur l’identité méditerranéenne, entre disparition d’un monde et permanence d’un regard.

Exposition du 2 octobre 2021 au 31 janvier 2022 inclus.

Tarif plein 3€ / Tarif réduit 2,25€

En application des mesures gouvernementales, le pass sanitaire accompagné d’un document d’identité est obligatoire pour accéder au musée du Bastion pour toutes les personnes de 12 ans et plus.