JEAN COCTEAU MENTON

Jean Cocteau et Menton

Au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale, deux manifestations de première importance sont créées à Menton : la Biennale de peinture, dont la première se déroule sous la présidence d’honneur d’Henri Matisse, et le Festival international de musique de chambre.

C’est dans ce contexte de grand dynamisme culturel que Jean Cocteau, qui réside depuis 1950 à Saint-Jean-Cap-Ferrat, chez son amie Francine Weisweiller à la villa Santo Sospir, aura un véritable « coup de cœur » pour la ville de Menton.

Le Bastion

En septembre 1957, alors que le poète travaille aux décors de la salle des mariages, le maire (...)

Le couple Mentonnais

La fresque des deux futurs mariés occupe le mur derrière le bureau du maire. Ils sont mis en (...)

Le style de Menton

Cocteau aborde dans les années 1950 de nouvelles techniques dont les craies de couleur. Au (...)

La salle des mariages

Avec le Bastion, elle est l’autre don inestimable de Cocteau à Menton. Peinte entre 1957 et 1958, (...)

Jean cocteau et le Festival de (...)

Au mois d’août 1955, Jean Cocteau assiste au Festival de musique de Menton et y fait la (...)

Biographie de Jean Cocteau

1889 Jean Cocteau nait le 5 juillet à Maisons-Laffitte. Il grandit dans un milieu mondain et (...)

EN CE MOMENT

Exposition en cours - Maalesh, sur les traces de Jean Cocteau en Méditerranée

D’après Étienne Sved, Statue Égyptienne, et Léon Dubois, Corinthe s’envole 1, photographies argentiques.

Du 2 octobre 2021 au 31 janvier 2022 au musée du Bastion


« Maalesh est un mot qu’on emploie sans cesse, à tout propos, pour dire "ça n’a pas d’importance", comprenez-vous ? » — Jean Cocteau

En 1949, Jean Cocteau entreprend une tournée de théâtre qui l’emmène en Égypte, au Liban, en Turquie et en Grèce. À son retour, il publie le journal de bord de ce voyage sous le titre Maalesh, dans lequel il pose un regard personnel et poétique sur la Méditerranée des années 1950.

Le musée Jean Cocteau — Le Bastion expose en parallèle les travaux de deux photographes de talent autour de l’ouvrage de Cocteau :

Étienne Sved (1914-1996) a parcouru l’Égypte de 1938 à 1946 et y a documenté les vestiges antiques tout autant que les visages du pays moderne avec une remarquable sensibilité artistique. Il collabora avec Cocteau en vue d’illustrer Maalesh par ses clichés, projet qui ne vit le jour qu’après sa mort grâce au musée Nicéphore Niepce de Chalon-sur-Saône, qui prête les clichés de cette exposition.

Léon Dubois (né en 1995) a suivi en 2018 les traces de Cocteau en Méditerranée à la recherche des villes, des ambiances et des atmosphères décrites par celui-ci. Utilisant exclusivement l’argentique et le noir et blanc, son travail s’inscrit dans une réflexion sur l’identité méditerranéenne, entre disparition d’un monde et permanence d’un regard.

Exposition du 2 octobre 2021 au 31 janvier 2022 inclus.

Tarif plein 3€ / Tarif réduit 2,25€

En application des mesures gouvernementales, le pass sanitaire accompagné d’un document d’identité est obligatoire pour accéder au musée du Bastion pour toutes les personnes de 12 ans et plus.