JEAN COCTEAU MENTON

Jean Cocteau et Menton

Au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale, deux manifestations de première importance sont créées à Menton : la Biennale de peinture, dont la première se déroule sous la présidence d’honneur d’Henri Matisse, et le Festival international de musique de chambre.

C’est dans ce contexte de grand dynamisme culturel que Jean Cocteau, qui réside depuis 1950 à Saint-Jean-Cap-Ferrat, chez son amie Francine Weisweiller à la villa Santo Sospir, aura un véritable « coup de cœur » pour la ville de Menton.

Le Bastion

En septembre 1957, alors que le poète travaille aux décors de la salle des mariages, le maire (...)

Le couple Mentonnais

La fresque des deux futurs mariés occupe le mur derrière le bureau du maire. Ils sont mis en (...)

Le style de Menton

Cocteau aborde dans les années 1950 de nouvelles techniques dont les craies de couleur. Au (...)

La salle des mariages

Avec le Bastion, elle est l’autre don inestimable de Cocteau à Menton. Peinte entre 1957 et 1958, (...)

Jean cocteau et le Festival de (...)

Au mois d’août 1955, Jean Cocteau assiste au Festival de musique de Menton et y fait la (...)

Biographie de Jean Cocteau

1889 Jean Cocteau nait le 5 juillet à Maisons-Laffitte. Il grandit dans un milieu mondain et (...)

EN CE MOMENT

Exposition en cours - Une collection dans tous ses états — acte II

D’après J. Harold, affiche du film Orphée de Jean Cocteau, 1950, et Jean Cocteau, affiche du film Les Enfants terribles de J.-P. Melville, 1950. © ADAGP, Paris 2023, photographies © Florence Delnef et © Jean-Pierre Rey

Du 28 janvier au 12 juin 2023


Alors que le premier acte de l’exposition présentait, l’année dernière, les œuvres sauvées et celles restaurées (dessins, photographies, céramiques, techniques mixtes et peintures), le deuxième acte sera l’occasion de découvrir de nouvelles œuvres rentrées récemment de restauration (affiches, pastels, nouveaux lots de photographies et de dessins).

L’accrochage devient thématique : les dessins méditerranéens de Jean Cocteau des années 1950 à 1960 seront installés au rez-de-chaussée du Bastion. L’étage sera consacré à la collection Sarah Bernhardt du musée pour commémorer le 100e anniversaire de la mort de la grande tragédienne. Les affiches de cinéma de Jean Cocteau côtoieront les photographies de portraits de l’artiste.

Le parcours comportera plus de soixante-dix pièces, avec de nombreuses explications didactiques sur les diverses méthodes de restaurations.

Exposition au musée Jean Cocteau—le Bastion du 28 janvier au 12 juin 2023
Tarif plein : 5 € / tarif réduit : 3,75 €