Raoul Dufy, les

 
Affiche de l’exposition

D’après Raoul Dufy, Le casino de la jetée-promenade à Nice, 1946
© ADAGP, Paris 2017

Du 20 mai au 9 octobre 2017

Pour l’exposition Raoul Dufy, les couleurs du bonheur – une collection particulière, Le musée Jean Cocteau collection Séverin Wunderman offre à ce grand artiste un écrin pour permettre de le redécouvrir. Pour quelques mois, Jean Cocteau invite Raoul Dufy dans ses murs.

« J’aimais son œil de faïence bleue, mais d’une faïence chaude et lumineuse. J’aimais ses bouclettes enfantines et sa bonne figure rouge, grande ouverte. Il ne jalousait personne. Il ne se dressait contre personne. Il était un adorateur du soleil, l’emmagasinait et l’expulsait sous forme de barques, de violoncelles, de vases de fleurs, de palmiers, de kiosques, de guinguettes, de champs de courses. »
Jean Cocteau

Voir le parcours muséographique de l’exposition

Raoul Dufy, les couleurs (...)

Du 20 mai au 9 octobre 2017
Pour l’exposition Raoul Dufy, les couleurs du bonheur – une collection particulière, Le musée Jean Cocteau collection Séverin Wunderman offre à ce grand artiste un écrin pour permettre de le redécouvrir. Pour quelques mois, Jean Cocteau invite Raoul Dufy dans ses murs.
« J’aimais son œil de faïence bleue, mais d’une faïence chaude et lumineuse. J’aimais ses bouclettes enfantines et sa bonne figure rouge, grande ouverte. Il ne jalousait personne. Il ne se dressait contre (...)