Le Bastion

 
Jean Cocteau, Chèvre-cou, 1958

Cette année, le Bastion remet à l’honneur la collection historique, choix d’œuvres laissées par Cocteau à Menton pour la création du musée qui s’ouvrit en 1966, trois ans après sa mort. Quelques œuvres issues de la collection Séverin Wunderman viendront compléter cet accrochage.

Les célèbres pastels, les séries des Innamorati (1961) et des Faunes, les tapisseries de Judith et Holopherne et de l’Âge du Verseau, les céramiques sont à admirer dans l’espace que l’artiste a lui-même conçu pour y abriter son travail méditerranéen. Entouré de cette mer dont il se rapproche tant à la fin de sa vie, Jean Cocteau a laissé des traces à Menton que Séverin Wunderman a su reconnaître.